Bon à savoir

Protection de l’environnement

Dame Nature nous offre tout ce dont nous avons besoin pour vivre, chez Enscented Nature Soaps and Cosmetics, nous pensons qu’il est de notre devoir de la préserver. Ainsi, nous avons choisi d’utiliser ses ressources naturelles renouvelables, meilleures également pour notre corps, plutôt que de nous tourner vers des solutions chimiques, certes moins couteuses, mais beaucoup plus néfastes.

Chez Enscented Nature Soaps and Cosmetics, vous pourrez découvrir ou redécouvrir les bienfaits des huiles végétales et des beurres. Saviez-vous que l’huile de noyaux d’abricots par exemple possède des vertus nourrissantes et anti-âge ? Le beurre de karité que nous utilisons dans pratiquement tous nos produits est un hydratant incroyable. L’huile d’olive, quant à elle, utilisée depuis des siècles, est naturellement enrichie en vitamines. Enfin, la vitamine E est un conservateur naturel aux propriétés exceptionnelles.

Selon la législation en vigueur, il n’est pas possible de labéliser un produit « bio » sans une accréditation officielle d’un organisme de contrôle. Cette démarche est relativement longue et couteuse pour un nouveau commerce, raison pour laquelle nos produits ne sont actuellement pas labélisés bio. Toutefois, nous mettons un point d’honneur à garantir qu’au moins 95% des ingrédients d’origine végétale utilisés dans la composition de chacun de nos produits sont certifiés biologiques.

Pourquoi utilisons-nous des parfums plutôt que des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des concentrés de plantes. Dans des doses raisonnables, elles peuvent agir bénéfiquement sur notre corps, à condition qu’elles soient certifiées bio et donc sans pesticides. Toutefois, cette concentration étant très forte, les huiles essentielles ne conviennent pas à tout le monde et peuvent causer un certain nombre d’allergies. Elles sont d’ailleurs vivement déconseillées pour les femmes enceintes, les bébés et les enfants en bas âge. En tant que fabricants de cosmétiques, nous avons choisi de privilégier des parfums de qualité, certifiés sans phtalates et sans parabènes, convenant à tous et pour l’usage quotidien, afin d’éviter des risques de réactions allergiques.

Pourquoi éviter les produits chimiques ?

La législation actuelle contrôle et autorise une certaine quantité de produits chimiques industriels dans les produits de tous les jours, y-compris par exemple dans les produits alimentaires, hygiéniques et cosmétiques. Certains de ces produits chimiques sont très souvent controversés en raison des risques potentiels qu’ils peuvent avoir sur l’organisme. Même si ces quantités par produit sont considérées comme faibles et raisonnables, elles se retrouvent dans un grand nombre de produits, augmentant ainsi considérablement l’exposition journalières à laquelle nous sommes soumis.

Par exemple, le dioxyde de titane est utilisé dans la fabrication de colorants synthétiques pour l’alimentation ou la cosmétique. En 2006 déjà, le Centre International de Recherches sur le Cancer a classé le dioxyde de titane comme un cancérigène possible, alors que le 8 avril 2014 Anne Trafton du MIT (Massachusetts Institue of Technology) écrivait un article mettant en évidence les dommages que les nanoparticules, dont notamment le dioxyde de titane et le dioxyde de zinc pouvaient avoir sur l’ADN.

Choisir une alternative aux produits chimiques contribue à diminuer notre exposition journalière à ces produits. De plus, vous pourrez constater que ceux-ci ne sont pas nécessaires dans la fabrication de cosmétiques ou de savons en juger par la qualité de nos produits.

Rapport qualité prix :

Il n’est pas toujours aisé de concilier idéalisme, respect de l’environnement et commerce. Et pour cause, le prix d’un produit peut varier du simple au double s’il est certifié bio. Nous pensons que des produits sains devraient être accessibles à tous, c’est pourquoi, nous nous efforçons de proposer des prix abordables pour toutes les bourses et de vous faire bénéficier d’offres spéciales telles que l’offre I quit chemicals si vous êtes nouveau client, ou de rabais si vous parrainez des membres de votre famille ou vos amis.

Comment lire une étiquette ?

La législation prévoit que les ingrédients d’une étiquette de cosmétique soient écrits en langage INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), permettant une désignation universelle des ingrédients. Les ingrédients sont toujours mentionnés dégressivement, c’est-à-dire que les ingrédients en pourcentage plus élevés sont mentionnés en premier sur l’étiquette et ceux qui se retrouvent en plus faibles quantités sont mentionnés à la fin. Ainsi, une étiquette commençant par le mot « aqua », par exemple, signifie que l’eau est le composant avec le pourcentage le plus élevé du produit.

Qu’est-ce que cela veut dire lorsqu’il est mentionné glycérine sur une étiquette de savon ?

Lorsque le savon a été fabriqué de manière traditionnelle, les ingrédients utilisés dans la saponification sont précédés du mot « sodium », comme par exemple « sodium olivate » pour l’huile d’olive saponifiée. La glycérine ne sera pas mentionnée puisque celle-ci sera issue du procédé naturel de saponification. Or, si la glycérine est mentionnée sur une étiquette, cela veut dire que de la glycérine extraite préalablement d’une manière industrielle a été ajoutée au produit. Cette méthode est complètement différente du processus traditionnel de saponification, bien qu’elle soit plus facile. Dans ce cas précis, se pose la question de savoir si la glycérine est d’origine végétale ou animale.

Qu’est-ce qu’une déclaration de cosmétique ?

Au Canada, chaque fabriquant de savons et de cosmétiques a l’obligation de déclarer chacune de ses formules de produit à Santé Canada. Ces recettes sont ensuite soigneusement étudiées afin de déterminer si elles sont conformes à la législation. Santé Canada vérifiera notamment si des ingrédients à usage restreints sont présents, en quel pourcentage, si tel est le cas, si des mises en garde sont nécessaires sur l’étiquette, etc. Si Santé Canada exprimait des réserves ou des doutes quant à l’une ou l’autre des formules, elle a autorité de retirer de la vente le produit en question.